Voir l’article sur Les Artszé:

http://lesartsze.com/the-horrors-de-la-new-wave-a-la-pop/

Ce lundi 18 juin, le temps chaud et humide n’incitait pas à sortir, une forte averse quelques minutes avant le début du show aura eu raison des spectateurs qui voulaient venir écouter la première partie. D’abord programmé au Théâtre Corona, c’est à L’Astral que se sont finalement produits The Horrors pour présenter leur album V, sorti fin 2017.

 

Le groupe Montréalais Venus Furs ouvre ce concert avec une petite dizaine de chansons.  Dans un style rock anglais, les instruments sont solides, mais la voix pourrait être plus présente. Au début rapide, le rythme ralenti pour devenir plus intime, personnel. La dernière chanson, avec des percussions qui donnent le tempo permet aux musiciens de se lâcher et réalise une transition parfaite pour la suite de la soirée.

La salle est maintenant bien remplie et c’est au tour de The Horrors de monter sur scène. Le groupe originaire de Southend-on-Sea en Angleterre nous a habitué aux changements de styles musicaux, en revanche leur look goth est invariable. Chaque album laisse une empreinte sur la prestation du groupe. Les tenues de leur premier EP, l’ambiance lumineuse de leur album Primary colour, et enfin la tendance pop et électro de leur 3 derniers LP.

Commençant par « Hologram » et « Machine », c’est l’énergie du chanteur (Faris Badwan) qui frappe. Le guitariste et bassiste ne sont pas en reste alors que le clavier et la batterie restent plus en retrait sur la scène. Enchaînant avec 4 titres des albums « Primary Color » et « Luminous », le son se teinte d’une sonorité new wave, voir carrément rock psyché.

Durant tout le concert, la maîtrise est impressionnante, malgré les changements de rythmes et l’énergie dégagée sur la scène. Retour sur leur album « V » avec « Weighted down », titre mystérieux, aérien et débutant une série de chansons plus « pop », parfaitement exécuté. Après le rappel, le groupe fini par les  chansons « Ghost » et « Something to remember », et propose tour à tour une teinte progressif et métallique puis un son directement sortie des années 80’s/90’s, avec une nouvelle fois une sonorité différente mais, et c’est la la force de ce groupe, avec un son reconnaissable entre mille.

20180618_Instagram_0A1A747220180618_Instagram_0A1A747620180618_Instagram_0A1A752520180618_Instagram_0A1A753820180618_Instagram_0A1A757820180618_Instagram_0A1A762520180618_Instagram_0A1A763020180618_Instagram_0A1A765720180618_Instagram_0A1A769820180618_Instagram_0A1A770420180618_Instagram_0A1A7750

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s